ESPOIR, SOLEIL, AUTOMNE

 

Alors que les feuilles disaient adieu au soleil d'automne,
Tu as fait tes adieux au silence de l'ombre.
Alors que tout le monde était content pour toi,
Tu t'es mise à pleurer.
Eh bien ?
N'avons-nous pas tous pleuré,
En goûtant pour la première fois à l'amertume de la réalité ?
Et ne nourrissions-nous pas d'immenses espoirs,
Tous déçus sur le tard ?
Oh ma chère amie,
Tâche de dire adieu à tes expériences bonnes et mauvaises,
Pour te sentir renaître dans le soleil d'automne.

G G Gench